Laure Mi Hyun Croset : l’abandon des idéaux

« Le pire ennemi de l’homme est l’homme frustré. »

Laure Mi Hyun Croset

Une trentaine de personnes autour de Laure Mi Hyun Croset, écrivaine genevoise et invitée de Tulalu le 2 mai dernier. Couleurs 3 est au rendez-vous, captant l’ambiance de ces soirées littéraires lausannoises qui attirent toujours plus de monde. Un reportage en naîtra le lendemain dans « le reportage d’Emilie »:

http://www.rsr.ch/#/couleur3/programmes/tout-le-monde-il-est-beau/?date=03-05-2011

Laure Mi Hyun Croset a choisi d’aborder le thème de l’abandon des idéaux. Elle est l’auteur du recueil de nouvelles « Les velléitaires » où l’on trouve une bande de narrateurs « loosers ». « Ils sont les représentants de notre société contemporaine où l’on a tendance à attendre le moment propice qui ne viendra jamais », explique la jeune femme. « Les velléitaires », c’est donc la critique de tous ces protagonistes qui ont abandonné leurs idéaux par peur. Dans une majorité de nouvelles, ces personnages sont confrontés, le temps d’un instant, à leur lâcheté. Ils flirtent avec la prise de conscience et pourraient retrouver une partie de leur sincérité, mais ils retombent très vite dans leurs travers, illusions ou mensonges. Il y a une dureté dans ces textes très francs et sans fioritures. Ils retournent l’estomac et touchent nos défenses parfois si velléitaires à notre insu. Ils mettent le doigt sur la colère. Celle qui survient au contact de ceux qui ne veulent pas changer ou de sa propre incapacité à évoluer.

« Les velléitaires », c’est tous ces rêves qu’on n’a pas eu le courage de réaliser et qui pourrissent dans un coin de notre être. Des nouvelles qui réveillent  avant qu’il ne soit trop tard. « Il faut être soi jusqu’au bout », encourage Laure Mi Hyun Croset.

Carole Dubuis

Artiste

 La comédienne Coline Ladeto a enrichi la soirée par un extrait de Dorian Gray. Nous l’en remercions chaleureusement.

Oeuvre

« Les velléitaires », Laure Mi Hyun Croset, éditions Luce Willequin

Œuvre citées durant la soirée

 « Madame Bovary », Flaubert

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

archives

  
%d blogueurs aiment cette page :